Mon Parcours

Je viens du monde de l’entreprise. J’ai passé 25 ans dans des fonctions à responsabilités au nadja-crettol-thérapeute-Sion-étiopsychologieniveau informatique, dont 13 ans dans un environnement international. A l’intérieur des ces entreprises j’ai pu rencontrer, expérimenter et être confrontée au stress et à ses conséquences….

Physiques : Mal de dos, douleurs lombaires, cervicales, migraines, problèmes de sommeil…

Emotionnelles : Conflits relationnels avec ses collègues et/ou sa hiérarchie, perte de confiance en soi, agressivité, absentéisme…

Psychologiques : Difficultés d’expression, incapacité à réaliser ses objectifs, indécision, burnout…

En 1996, un accident de la route me fait réfléchir sur mes choix. C’est juste après cet évènement que je commence mon vrai chemin vers les autres en partant en mission humanitaire en Bolivie. Une année plus tard, forte d’une expérience de partage inoubliable, je me lance sur mon projet de vie, celui du bien-être en le basant sur les 3 axes, physique, émotionnel et psychologique.

Je fais une formation pour la pratique des massages relaxants, sportifs et la réflexologie, je lis beaucoup et m’intéresse à tout ce qui concerne la santé et le mieux-être.

J’expérimente que le corps peut « beaucoup encaisser » et « réparer de lui-même » les dégâts occasionnés, pour peu qu’on l’écoute et lui prête attention.

En 2004, je découvre l’étiopsychologie® qui est pour moi une révélation, cette thérapie est brève, efficace et surtout elle permet au patient de se départir des schémas répétitifs qui le font souffrir sans avoir à raviver trop intensément les vieilles blessures. En parallèle de mon travail d’informaticienne que j’exerce à temps partiel, j’ouvre mon cabinet dans lequel je chemine avec mes patients.

Fascinée, je me suis ensuite formée à différentes disciplines complémentaires entre elles. Forte de ces apprentissages, je vous propose aujourd’hui d’accompagner vos étapes de vie, de développer vos ressources, de renforcer votre potentiel, d’aller à votre rencontre. Il me tient à coeur de prendre en compte la façon unique de chacun d’appréhender le monde et sa vie.