Libération du Péricarde ou OBC

Le cœur est le premier organe qui se forme, alors qu’il est le dernier à s’arrêter quand nous mourons. Son importance pour la Vie est indiscutable. Le péricarde est un sac à double parois très résistant qui l’entoure et le protège. Il possède une certaine élasticité qui lui permet de se déformer afin d’amortir tout impact qui pourrait menacer notre cœur et donc notre vie. Face à tout danger externe ou interne, c’est lui qui réagit pour permettre au cœur de continuer à pomper le sang.

Permet d’éliminer les dysfonctions au niveau

  • Cardiovasculaire (arythmie, tachycardie, extrasystole, hypertension artérielle, souffle au cœur, œdème des bras)
  • Respiratoire (toux sèche, irritative, asthme)
  • Digestif (dysphasie, reflux acides, gastrite, sensation de boule dans la gorge)
  • Musculo-squelettique (douleur sternale, douleur intercostale, douleur cervicale, dorsalgie)
  • Postural (scoliose)
  • Hormonale (hyperthyroïdie, hypothyroïdie, troubles de la croissance, troubles sexuels)
  • Neurologique (vertiges, névralgie faciale, névralgie du trijumeau)
  • Crânienne (migraines, migraines ophtalmiques, céphalée)
  • Du comportement (tristesse, dépression, angoisse, pessimisme, anxiété, agressivité)
  • Du sommeil (insomnie, cauchemar)

La méthode

Mise au point par l’ostéopathe espagnole Montserrat Gascon, cette méthode relève d’une approche ostéopathique bioénergétique cellulaire (OBC) et reconnaît le rôle premier des impacts émotionnels sur le cœur et son enveloppe, le péricarde et leur répercussion sur notre santé.

Le péricarde, soumis à un stress externe ou interne se rétracte et cela affecte directement tout notre organisme par ses multiples insertions anatomiques et neurophysiologiques.

En sentant le mouvement de vie, la respiration de chaque cellule, le rythme de chaque organe par l’intermédiaire des mouvements des fascias, la méthode permet de faire remonter les informations à la surface et permet au péricarde de retrouver sa place et sa mobilité naturelle. Il permettra ensuite au corps de retrouver son Mouvement Respiratoire Primaire, son bon fonctionnement.